La Reference : Le Pakistan craint d’être inscrit la liste noire du terrorisme après avoir été inscrit sur sa liste grise (طباعة)
Le Pakistan craint d’être inscrit la liste noire du terrorisme après avoir été inscrit sur sa liste grise
آخر تحديث: الثلاثاء 01/02/2022 10:06 م
Le Pakistan craint
Le Pakistan combat pour être rayé de la liste grise du terrorisme des pays soumis à la procédure de suivi mises en place par le « Groupe d’action financière internationale » (FATF) dont la mission est de surveiller les blanchiments de fonds et le financement du terrorisme et qui comprend 36 Etats membres.

Le FATF tiendra une séance du 21 au 23 octobre pour prendre une décision à ce propos, et malgré les entraves, le Pakistan espère être rayé de la liste grise, après avoir pu geler les fonds de groupes accusés de terrorisme.

Le Pakistan avait été inscrit sur la liste grise pour « ne pas avoir fait d’efforts suffisants pour

combattre le blanchiment de fonds et le financement du terrorisme ».

Le Pakistan compte sur le soutien américain pour être rayé de la liste grise, après que le gouvernement pakistanais eut joué le rôle de médiateur dans les négociations entre Washington et les Talibans l’année dernière.

Et il a largement contribué à l’accord de paix signé dans la capitale qatarie le 29 février dernier, outre son rôle dans le lancement des négociations entre les factions afghanes.

Mais cela n’est pas garanti, car en juin dernier, Islamabad a exprimé sa déception face au rapport américain récent sur le terrorisme, et affirmant que le Pakistan continuait à être un refuge sûr pour certains groupes terroristes de la région.

Un communiqué du ministère pakistanais des Affaires étrangères a alors rappelé aux Etats-Unis que c’était Islamabad qui faisait face au danger du terrorisme des groupes soutenus par d’autres pays.

Le Pakistan aussi de gagner le soutien de la Chine, de la Turquie et de l’Indonésie pour sortir

de la zone « grise » du terrorisme et ne pas entrer dans la zone « noire », par le biais de visites du ministre pakistanais des Affaires étrangères Chah Mahmoud Qarachi dans ces pays.