La Reference : Pourparlers de paix en Afghanistan : les talibans perdent leurs militants et Daech en profite (طباعة)
Pourparlers de paix en Afghanistan : les talibans perdent leurs militants et Daech en profite
آخر تحديث: الأربعاء 21/08/2019 03:20 م
Pourparlers de paix

Plusieurs défections ont touché le mouvement des talibans afghans, ce qui a contraint un grand nombre de ses membres à le déserter et à rejoindre l’Etat islamique à la lumière de l'état de la concurrence entre les deux groupes. La première scission au sein des talibans s'est produite lundi 2 novembre 2015, lorsque le mouvement a annoncé que certains de ses dgeants, opposés au choix du mollah Akhtar Mansour comme chef des talibans, ont formé leur propre groupe et ont choisi le mollah Mohammad Rasool. Lorsque le mollah Mansoor a pris les rênes du mouvement, les talibans ont témoigné de troubles et de divisions majeurs, une grande partie du mouvement considérant a désgnation de Mansour comme illégale.

Pour compliquer davantage les choses au sein du mouvement, le chef d'Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, a annoncé son soutien au mollah Mohammad Akhtar Mansour, dans un entegistrement audio diffusé sur l’une des plateformes médiatiques d'Al-Qaïda.

Les pourparlers de paix en cours avec les Etats-unis constituent une autre raison de discorde, les jeunes Talibans rejettant la paix avec les Américains. L’Etat islmaique est le plus grand gagnant de ces pourparlers, selon Sehrab Kadri, membre du conseil local de la province de Nangerhar. « En raison des divisions au sein des talibans, un grand nombre de membres du mouvement ont rejoint l’Etat islamique », dit-il.

L'Etat islamique accuse les talibans d'être un mouvement qui place les intérêts politiques au-dessus de la charia.

Une rumeur circulait selon laquelle le mollah Mohammad Omar, l'ancien dirigeant du mouvement, est toujours en vie et n'a pas été tué, comme annoncé par les États-Unis, ce qui a semé le chaos et les querelles au sein du mouvement.

En outre, l’Etat islamique cherche à attirer les membres des talibans en utilisant de nouvelles méthodes de propagande, en créant des radios locale comme radio Califat, qui diffusait en arabe, en pachtoune et en persan, avant que les chasseurs américains ne la détruisent fin en juillet 2016. L’Etat islamique diffuse sur de nouvelles fréquences radio provenant de l’est de l’Afghanistan et du Pakistan, et publie des enregistrements vidéo et des leçons de religion dans les langues locales, ce qui lui a permis d’attirer de nombreux éléments talibans.