La Reference : Ghassan: Tripoli en voie d’être libérée des milices turques et des fonds qatari (طباعة)
Ghassan: Tripoli en voie d’être libérée des milices turques et des fonds qatari
آخر تحديث: الأربعاء 11/09/2019 12:41 ص
Ghassan: Tripoli

Les milices terroristes, soutenues par Doha et Ankara, continuent de commettre des crimes en s'attaquant aux civils et aux zones résidentielles de la capitale, Tripoli, et en reliant leurs crimes à l'armée nationale libyenne, le même jeu que le Qatar et la Turquie ont joué en Syrie, et que l'Iran est en train de jouer sur la scène yéménite.

L’aéroport de Mitiga a été témoin, le dimanche 2 septembre 2019, de plus de 5 grenades propulsées par des roquettes. Des informations contradictoires font état de blessés parmi les pèlerins libyens revenant de la Terre Sainte, tandis que des médias ont confirmé qu’un avion Airbus libyen ait été touché.

L’armée libyenne, dirigée par le major général Khalifa Haftar, a annoncé avoir abattu un drone turc après avoir pris pour cibles des positions de l’armée et une installation vitale dans la capitale Tripoli.

L'armée libyenne a confirmé dans un communiqué que les forces armées libyennes continuaient de recueillir des informations complètes sur les mouvements de drones turcs, qui terrorisent la sécurité des citoyens en les poursuivant et en les détruisant complètement.

L’aéroport international de Mitiga, situé à l’intérieur d’une base aérienne, est utilisé comme une alternative à l’aéroport international de Tripoli, inactif depuis 2014.

Selon Asharq al-Awsat, les interventions de la Turquie dans les affaires libyennes, selon des déclarations de parlementaires libyens en 2019, Ankara accueillait des dirigeants appartenant aux Frères musulmans et des collaborateurs terroristes.

Auparavant, l'armée nationale, dirigée par le maréchal Khalifa Haftar, avait lancé l'opération "Flood of Dignity" pour libérer la capitale de Tripoli des milices terroristes et renverser le soi-disant Conseil des Shura des révolutionnaires de Benghazi dirigé par Ansar al-Sharia, une organisation terroriste classée aux Nations Unies et par certains pays.

Pétroliers blindés turcs

Selon le journal Al-Sharq al-Awsat, en mars 2019, une cargaison de véhicules blindés de fabrication turque serait parvenue aux forces loyales au Conseil présidentiel, via le port de Tripoli, et comprendrait quarante pétroliers blindés.

Ghassan au Caire

Il est à noter que l'attaque terroriste sur l'aéroport Mitiga de la capitale Tripoli dimanche a coïncidé avec la visite de l'envoyé de l'ONU en Libye Ghassan Salameh au Caire.

« Les interventions turques et qatariennes dans les affaires intérieures de la Libye ont été très claires. Elles nécessitent une intervention internationale urgente et des pressions régionales, notant que ce qui se passe en Libye affecte toute l’Afrique et en particulier l’Égypte, a indiqué l’écrivain et chercheur préoccupé par les affaires libyennes, Abdul Sattar Hittita.

Abdel-Sattar a ajouté que la visite de Ghassan au Caire s'inscrivait dans le cadre de sa tâche, qui est de résoudre la crise libyenne, car l'Égypte est un État pivot et qu'aucune solution au problème ne se pose au Moyen-Orient, sauf par l'intermédiaire du Caire, par le biais de la coordination, de la consultation et de propositions constructives.