Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Le secrétaire de la maison des fatwas aux îles Comores : La modération religieuse a prémuni notre jeunesse contre l'extrémisme et le terrorisme

dimanche 21/octobre/2018 - 08:46
La Reference
طباعة

Islam Mohamed

 

Dans un entretien à la Référence, le cheikh Abdullah Al-Raffi, secrétaire général de la maison des fatwas aux îles comores, évoque le rôle important de l'université d’Al-Azhar dans la diffusion de la pensée religieuse modérée, soulignant que le peuple comoriene rejette l’extrémisme et le terrorisme.

Quelles sont les tâches qui reviennent à la maison des Fatwas aux Comores?

Outre les fatwas et l’orientation religieuse, notre rôle consite à réconcilier les individus et les familles et à régler les différends, même entre le gouvernement et la population.

La maison des fatwas est-elle la plus grande institution religieuse aux îles comores ?

Oui, c'est la plus grande institution religieuse officielle, elle suit directement la présidence et supervise l’ensemble des activités religieuses aux Comores.

Pourquoi n'entend-on jamais parler de mouvements extrémistes ou terroristes aux Comores ?

Parce que la pensée d'extrémisme et takfirie n’existe pas chez nous, la population comorienne suit une approche modérée, celle du juste milieu.  

Expliquez-nous cela ..

Cette modération est due aux efforts religieux et de sensibilisation qui visent à répandre la vraie religion au sein de la population. Les prédicateurs jouent un rôle très important à ce niveau. La conscience religieuse prémunit nos jeunes contre les dérives et la pensée déviante.

Qu'en est-il du rôle d'Al-Azhar?

Al-Azhar joue un rôle important aux Comores, de sorte que la grande majorité des dirigeants du pays sont à l'origine des diplômés d'Al-Azhar, et nous disons que l'Egypte est la Mecque du savoir et de la connaissance.

Quel message voulez-vous transmettre à Al-Azhar ?

Au nom de la République des Comores, j'adresse mes sincères remerciements à la Fondation d’Al-Azhar et à la République arabe d'Egypte pour leurs efforts en faveur de l'Islam modéré.

 

"