Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Ce projet… Pourquoi ?

dimanche 01/avril/2018 - 01:02
La Reference
طباعة

Dr Abdelrahim Ali

Le monde doit aujourd’hui affronter un certain nombre de défis, dont le plus important est peut-être celui du degré de sa capacité à affronter le terrorisme et la progression des idées extrémistes et du fanatisme aveugle, diffusées par les groupes de l’islam politique dans le monde, d’une manière organisée, et avec des financements et une planification méticuleuse.

Et il se peut que l’affaiblissement de ces mouvements dans nombre de pays arabes durant les dernières années, comme l’Egypte, les Emirats, l’Arabie saoudite, le Koweït ou Bahreïn, les ait poussés à envisager d’envahir l’Europe dans l’espoir d’y trouver un terrain fertile pour leur extension et la diffusion large de leurs idées, en intensifiant les opérations de recrutement de la seconde génération d’immigrants. Ils sont aidés en cela par un financement généreux de la part de nombreux pays qui ont intérêt à ce que ces organisations se répandent et se renforcent en Europe, comme le Qatar, la Turquie ou l’Iran. Et peut-être la diffusion d’idées fausses sur ces groupes en Occident, comme le fait qu’elles seraient des organisations démocratiques et seraient opprimées dans leur pays par des régimes dictatoriaux, a-t-elle contribué à dans une large mesure à la pénétration de ces mouvements extrémistes en Europe. Or, il est temps que cette situation prenne fin ou au moins que d’autres points de vue soient présentés pour expliquer et analyser le phénomène, de la part de gens qui ont connu ces organisations, ont été témoins de leurs idées et se sont heurtés à leurs chefs, à leurs cadres et à leurs défenseurs à l’occasion de nombreux débats durant lesquels ces derniers n’ont pu argumenter leur point de vue une seule minute. Il nous est apparu pendant le tiers de siècle où nous avons suivi de près ces groupes que la possession des informations correctes est le moyen pour parvenir à une compréhension correcte des idées et des plans de ces groupes, que ce soit dans nos pays arabes et islamiques ou en Europe et en Amérique. En effet, la rareté des données n’est plus un problème comme par le passé, mais au contraire, c’est plutôt la profusion de données qui est devenu le problème, car celui qui recherche la vérité ou souhaite se faire une opinion se trouve submergé par les données, qui se contredisent parfois, ce qui peut le plonger facilement dans la confusion s’il ne possède pas la capacité de séparer le bon grain de l’ivraie.

C’est pourquoi les méthodes de traitement des données revêtent une importance énorme dans notre monde moderne, étant donné l’existence de différences fondamentales entre les « données » et les « informations » : en effet, alors que le terme « données » indique des informations sous leur forme brute, le terme « informations » signifie des données qui ont subi divers processus de traitement, en utilisant pour cela l’outil de l’expertise dans les questions de tri, de classification, et de répertoriage, de telle sorte que les informations soient présentées à la fin sous une forme utile et directement utilisable, et correspondant à ce qui est demandé. 

Et s’agissant des questions relatives au courant de l’islam politique et au terrorisme, le besoin est d’autant plus pressant de fournir des efforts réels dans le domaine des informations, de façon à compléter ce qui n’est pas disponible et à traiter ce qui l’est déjà, et en particulier après que ces problèmes soient devenus une préoccupation pour tout le monde en Orient et en Occident, non pas seulement à cause des opérations terroristes qui tuent des innocents sans discrimination, mais aussi du fait de la diffusion d’idées qui tentent de faire régresser le monde, s’agissant en particulier de la liberté d’opinion, d’expression et de croyance, de la position vis-à-vis de la femme, des arts et des questions liées à la démocratie, de l’alternance pacifique du pouvoir, et du regard porté sur celui qui n’a pas la même croyance ou ne suit pas la même doctrine.

La communauté internationale a payé un prix élevé pour avoir adopté des traitements superficiels qui abordent ces questions avec légèreté, ou plutôt les maltraitent, et parviennent à des résultats qui ne reposent pas sur des informations ou des connaissances sérieuses.

C’est pourquoi ce projet, le Centre d’Etudes du Moyen Orient à Paris, est un centre spécialisé dans les études sur l’islam politique et les questions du terrorisme, et il a créé un site Internet spécialisé, en quatre langues : arabe, anglais, français et allemand, et publie également un cahier mensuel dans ces quatre langues, outre cette revue « al-Marga’ » également dans ces quatre langues : arabe, anglais, français et allemand.
Participe à la rédaction du site électronique, de la revue, et du cahier une élite de grands experts en islam politique et en terrorisme avec en tête Roland Jacquard, expert en terrorisme international, les deux experts suisses Richard Labévière et Ian Hamel, plus l’expert Atmane Tazaghart et l’expert égyptien Dr Abdelrahim Ali.

Un projet qui, nous l’espérons, apportera une contribution réelle dans ce domaine d’études et aidera le monde à mieux comprendre et réfléchir, loin des idées confuses et désordonnées.

La famille de la rédaction de la Référence.
"