Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Islamophobie et émigration, thèmes d’une conférence organisée par l’université d’Al-Azhar

vendredi 26/octobre/2018 - 06:16
La Reference
طباعة

Rabab le sage

 

L'Université Al-Azhar et le Conseil des sages musulmans organisent une conférence intitulée « L'Islam et l'Occident: diversité et intégrité » à la bibliothèque d’Al-Azhar du 22 au 24 octobre, en présence de personnalités internationales, de dignitaires religieux, de responsables politiques et d'intellectuels d’Orient et d’Occident.

 

La conférence s'articulera autour de plusieurs thèmes. Elle comprendra huit sessions étalées sur trois jours, en présence du grand imam, le Dr. Ahmed Al-Tayeb, cheikh d'Al-Azhar, et président du Conseil des sages musulmans, du Dr. Shawki Allam, Mufti de la République, du Dr. Mohieldin Afifi, secrétaire général du centre des recherche islamiques d’Al Azhar, de Amr Moussa, ancien secrétaire de la Ligue arabe et de Mohamed Al-Sammak, secrétaire général du comité national pour le dialogue islamo-chrétien au Liban.

Seront également présents Monseigneur Armia, membre du Saint-Synode de l'Église copte orthodoxe, l'ancien président albanais, Recep Medani, l'ancien président bulgare, Petar Stoyanov, et l'ancien premier ministre bosniaque Zlatko Lagomjia.

La conférence abordera des thèmes comme « Le développement des relations entre l'Islam et l'Occident », « Le nationalisme, le populisme et le statut de la religion », « La démographie, l'idéologie, le mouvement  migratoire et l'avenir », « Les points communs et les différences entre les civilisations occidentales et l'islam ».

Osama Nabil, professeur à la Faculté des langues et de la traduction de l'Université Al-Azhar affirme que : « L'objectif principal de cette conférence est d'essayer de comprendre le rôle de l'Islam en Occident et d'étudier les problèmes auxquels sont confrontés les musulmans occidentaux ». Et d’ajouter que l'Islam n'est pas incompatible avec les autres religions. Celles-ci sont loin de l’extrémisme et de la violence.

Nabil affirme en outre que la conférence vise à corriger l'image de l'Islam déformée par les groupes déviants.

Pour sa part, Mukhtar Al-Ghabashi, analyste politique et vice-président du Centre arabe pour les études politiques et stratégiques, affirme dans une déclaration à Al-Marje’ que la tenue de telles réunions entre les dirigeants et les intellectuels du monde permet de faire converger les points de vue entre les deux parties et de corriger l’image des religions.

 

"