Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Ibrahim Mounir, futur guide de la Confrérie ?

vendredi 02/novembre/2018 - 01:53
La Reference
طباعة

Doaa Imam

De temps en temps, Ibrahim Mounir, le guide adjoint des Frères musulmans, et secrétaire général de l'Organisation mondiale des Frères, apparait sur les sites affiliés au groupe terroriste, évoquant son passé et le rôle présumé des Frères au cours de la prochaine étape.

Au cours des dix derniers jours, M. Munir a été interviewé à 3 reprises au cours desquelles il a d’abord refusé d'accuser l'Arabie saoudite du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi dans une tentative de ménager le royaume, avant de revenir rapidement sur ses déclarations et d’attaquer l’Arabie saoudite, en accord avec la volonté de la Turquie.

Ibrahim Mounir s’en est pris à l’Egypte. Dans une interview publiée le 20 octobre, il profère des mensonges sur le retour attendu de la confrérie et son rôle qu’elle doit compléter.

Quelques jours plus tard, Mounir est de nouveau apparu dans la presse  lançant cette fois-ci une attaque contre l'Arabie saoudite après les déclarations du ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, affirmant que l'Arabie saoudite rejette des pratiques des Frères.

Mounir est né en 1937 en Egypte. Il a rejoint la Confrérie des Frères musulmans très tôt dans sa vie, et a participé à de nombreuses activités du groupe. Plusieurs accusations lui ont été adressées en 1954 quand il avait 17 ans, dont celle de tenter de renverser le régime. Il a été jugé en 1955.

La question demeure qui se pose est la suivante : à quoi aspire le secrétaire général de l'organisation mondiale des Frères ? Et pourquoi ces apparitions répétées ces derniers temps ?

Dr. Ahmad Rabeeh Al-Ghazali, chercheur spécialiste des mouvements islamistes, affirme que ces appariations de Mounir font partie d’une redistribution des rôles au sein de la confrérie. Il explique dans des déclarations à Al-Marje’ que « La Confrérie des Frères musulmans possèdent des cadres connus et d’autres moins connus. Le successeur de Mohamed Badi’ à la tête de la Confrérie sera un personnage dans l’ombre que personne ne voit », conclut-il.

"