Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Le bureau des Talibans à Doha..un plan Qatari pour 'légitimer le terrorisme'' sous prétexte de la paix

mercredi 07/novembre/2018 - 06:25
La Reference
طباعة

 

Sheymaa Hefzy

Le Qatar s'est impliqué dans les négociations  entre les Talibans et les États-Unis. Il a même joué la médiation pour faire libérer  les leaders terroristes. Ce qui laisse planer des questions sur l'objectif de Doha dans cette médiation.

Le Qatar héberge ces négociations au bureau des Talibans créé en 2013 sur demande des États-Unis pour faciliter les contacts avec le mouvement.

En plus de 5 autres leaders libérés, le Qatar a réussi à faire libérer Abdel ghani Bardar, l'un des plus éminents leaders des Talibans, emprisonné depuis 8 ans à Guantanamo. Les analystes avaient  fait connaitre que l'arrestation de Bardar allait paralyser les opérations militaires des Talibans.

Selon un rapport de presse, les cinq talibans libérés  en contrepartie de la libération d'un capitaine de l'armée américaine, ont immédiatement rejoint le bureau à Doha et sont devenus des représentants des Talibans dans les négociations. Ce qui constitue, pour certains spécialistes, un retour de l'ancienne génération des Talibans.

Il importe de signaler que le leader d'Al Qeda, Ayman Zawahiry avait prêté allégeance au leader des Talibans, le Mollah Akhtar Mohammad Mansour, tué en 2016, puis à son remplaçant  HibatAllah.

Pourquoi le Qatar ?

Doha brandit l'instauration d'une paix durable pour héberger ces négociations comme il avait brandit la protection des droits de l'homme pour venir en aide aux Frères musulmans qu'il soutient financièrement  depuis des années.

Un rapport intitulé " le Qatar, Al Qaeda et les Talibans. Relations inquiétantes !'' explique que la libération des terroristes ne fait que renforcer le dynamisme des organisations terroristes, et met en garde contre les visées du Qatar qui aspire à faire revenir les Frères musulmans sur la scène internationale.

 

"