Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Les ailes du chiisme iranien au Salon du Livre algérien

jeudi 08/novembre/2018 - 02:56
La Reference
طباعة

Ali Rajab

Le Salon international du livre d'Alger, a fermé le pavillons de la « maison mondiale de la famille du prophète » après que celui-ci ait exposé des livres offensant les compagnons du prophète Mohamed, et faisant la promotion du chiisme. Le président du comité de la lecture et du suivi auprès du ministère algérien de la culture, Gamal Foghali, a déclare que « cette fermeture est intervenue après que le stand en question ait exposé des titres au sujet desquels les services des douances avaient précédemment exprimé des réserves ».

La maison mondiale de la famille du prophète est une organisation non gouvernementale iranienne, créée sur ordre d'Ali Khamenei en 1990. Parmi les livres exposés au pavillon un livre intitulé : « La justice des compagnons entre sainteté et réalité » de Yahya Abdul Hassan al-Dukhi, et « Les Compagnons à leur vraie place », dans lequel il y avait beaucoup d'abus concernant les Compagnons.  

En juin dernier, les forces de sécurité algériennes avaient arrêté de nombreux migrants africains membres de la milice chiite d’Ansar Al-Din, dirigée par le chiite Sidi Sharif Othman Haidra et qui opère au Mali, à la frontière algérienne. L'organisation a émergé en 2017, avec environ 500 membres, provenant pour la plupart de l'État du Mali, qui vise à créer un groupe chiite en Algérie.

En septembre dernier, le diplomate iranien controversé Amir Mousavi a quitté l'Algérie après avoir passé quatre ans comme attaché culturel de l'ambassade d'Iran. Il était accusé d'avoir activement propagé le chiisme et tenté d’inciter les Algériens à se rendre en Irak, au Liban et en Iran.

 

Hisham Baqli, chercheur spécialiste des affaires iraniennes affirme que  malgré l'objection exprimée par les douanes algériennes au sujet des titres iraniens, l'Iran a tenu à les présenter à la foire du livre afin de transmettre la pensée chiite. Le chercheur souligne que tous les pays sont conscients des projets iraniens, et celui qui consiste à propager le chiisme en Algérie n'est pas le premier et ne sera pas le dernier.

 

"