Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Lecture du discours d’éveil saoudien, monopole de l'islam et exclusion d'autrui

dimanche 11/novembre/2018 - 02:58
La Reference
طباعة

« Le discours de l'éveil saoudien: approche de la laïcité, de la démocratie et l’adversaire en fiqh et en doctrine » est un livre du Dr Mohammed Bu Hilal, qui présente les caractéristiques de ce discours en termes de méthodologie et de contenu. Il répond à deux questions fondamentales: la première est relative à la possibilité de continuer à long terme cet éveil, tandis que la seconde se focalise sur la possibilité de transmettre cet éveil aux autres sociétés islamiques, en tant que base pour l'organisation sociale, politique et culturelle. A cette dernière l’auteur a donné une réponse négative.

Il a attribué la raison au fait que cet éveil est fondé sur un discours de l’image négativiste de l'islam, qui est présenté comme une religion d'exclusion violente dominée par un cercle fermé d'hommes fanatiques, et soutenue par des foules, qui contrôlent les articulations de la société et contrôlent les mouvements des personnes et de leurs foyers. Un islam qui combat l'esprit et le renouveau, incapable d'absorber les composantes de la civilisation et de la richesse du patrimoine culturel.

Ce livre est un outil important pour suivre ce que l'auteur a tenté de lire dans le discours de l’éveil saoudien (Saudi Awakening). En effet, il s’agit d’un discours sur l'analyse de contenu. Il a présenté dans les cinq chapitres du livre une lecture des idées et de la littérature d'un certain nombre de symboles associés aux courants d’éveil au sein du Royaume, tels que Abdulaziz Al-Latif, Abdul Rahman Al-Barrak, Nasser Al-Omor, Safar Al-Hawali, Abdulrahman Al-Mahmoud, Abdul Aziz Al-Tarifi, Mohammed Al-Habdan, Fouad Al-Abdul-Karim, Al-Muharib et Fahd Al-Ajlan.

Le mouvement de l’Eveil saoudien est né il y a environ quatre décennies sous le prétexte de préserver la religiosité, selon le modèle hérité de la tradition hanbalite. Il est passé par diverses étapes au cours desquelles ses idées, ses formes et ses degrés… ont varié. L'auteur a divisé ses étapes selon ses problématiques. A commencer par la formation de la vision doctrinale visant à préserver le côté de tawhid, en passant à la deuxième étape, matérialisée par l'intérêt de ce qu'ils ont appelé la « jurisprudence de la réalité ». Selon l’auteur, la troisième étape est caractérisée par la participation politique du courant d’éveil en cessant de critiquer les institutions officielles de l'État pour traiter avec les parties internationales non musulmanes. La dernière étape, selon Bu Hilal, est celle de fragmentation et de recul, durant lesquels le courant a manqué d’une grande partie de sa capacité d’influence et d’orientation.

 

 

"