Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Lecture dans l’avenir des relations entre les Kurdes et les tribus arabes à l’est de l’Euphrate

mercredi 05/décembre/2018 - 12:20
La Reference
طباعة

Rihab Aliwa

 

Il semble que les parties en présence sur la scène syrienne aient préparé des rôles nouveaux dans l’avenir pour les tribus arabes de la région de l’est de l’Euphrate, car tout indique que le régime syrien et la Turquie, qui ont un intérêt commun à mettre fin à l’influence kurde dans la région, parient sur ces tribus qui sont majoritaires au sein de ses diverses composantes ethniques. C’est ainsi que l’Administration autonome kurde représentée par les Forces démocratiques Syriennes (FDS), et leur allié américain devront faire face à de nouveaux défis s’agissant de la composante arabe, alors que cette administration se trouve prise sous les feux croisés de Daech et des forces turques, outre la possibilité d’une attaque de l’armée syrienne pour reprendre aux FDS les régions des puits de pétrole de l’est de l’Euphrate.

On peut dire ainsi que les tribus arabes représentent pour le régime syrien comme pour la Turquie une carte de pression sur les FDS et un outil pour les combattre de l’intérieur. Sachant que les mois passés ont vu une augmentation des tensions entre certaines tribus arabes, alors que les FDS étaient accusées de recruter les membres des tribus par la force pour préserver leur influence, en pénétrant dans les maisons de certains villages, comme cela est arrivé en octobre dernier, où des éléments des FDS ont attaqué les maisons du clan d’al-Bufriyu (tribu d’al-Dalim) dans le village d’Abou an-Nitel de la campagne de Dayr az-Zor.

 

 

 

"