Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Un livre affirme: la coalition au Yémen a enraciné le concept de sécurité nationale arabe

jeudi 20/décembre/2018 - 06:25
La Reference
طباعة

Le Dr Jamal Sanad as-Suwaydi s’est intéressé au Yémen dans son livre « le rôle de l’opération de restitution de la légitimité au Yémen au renforcement de la sécurité nationale arabe » publié en 2017 par le Centre des Emirats pour les études et recherches stratégiques, en considérant que l’intervention des pays de la coalition arabe au Yémen est une occasion historique qu’il faut saisir pour restaurer la légitimité à l’intérieur du Yémen, de façon à permettre le reconstruction d’une force militaire arabe capable de défendre la sécurité nationale arabe.

L’auteur s’appuie sur une étude qui envisage six hypothèses liées les unes aux autres. La première, c’est le fait que le putsch houthi n’est pas une menace pour l’Etat yéménite seulement, mais également pour la sécurité nationale arabe en général ; la seconde, c’est que les Houthis oeuvrent à prendre le contrôle du Yémen, en application du plan iranien qui vise à dominer la région arabe, pour réaliser le rêve hégémonique de Khamenei dans la région.

La troisième hypothèse, c’est la nécessité de l’intervention militaire arabe au Yémen, étant donné que les milices houthies ont refusé toutes les solutions de résolution pacifique de la crise ; la quatrième affirme que cette intervention est venue porter un coup décisif au projet idéologique iranien dans la région visant à diviser les pays arabes.

La cinquième hypothèse affirme que la coalition arabe a contribué à réactualiser le concept de sécurité nationale arabe après des années de différends arabes ; et la dernière hypothèse affirme qu’il est possible de considérer la coalition militaire arabe comme un noyau qui peut être le point de départ de la formation d’une force arabe qui deviendra permanente avec le temps.

Le livre affirme également le danger de l’idéologie confessionnelle, car bien que les Iraniens soient des chiites duodécimains et les Houthis des chiites zaydites, l’Iran œuvre à les soutenir pour les pousser à sortir des systèmes politiques et sécuritaires des pays où ils vivent.

"