Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Après avoir pillé Hodeida, les Houthis empêchent les secours d’entrer à Ta’izz

jeudi 03/janvier/2019 - 11:26
La Reference
طباعة

Islam Mohammad

 

Les milices houthies putschistes soutenues par l’Iran ont continué leurs pillages dans le port de Hodeida durant la visite du chef de l’équipe onusienne dans ce port stratégique.

D’autre part, les milices ont continué à interdire à la délégation du Programme alimentaire mondial des Nations unies de visiter le gouvernorat de Ta’izz, pour s’enquérir des besoins du gouvernorat, et le ministre yéménite de l’administration locale et président du Comité supérieur de secours a condamné Abdel Raqib Fatah a condamné les entraves des milices putschistes à l’entrée de la délégation dans le gouvernorat.

Fatah a déclaré que ces mesures représentent une violation flagrante de l’accord signé dernièrement en Suède sous l’égide des nations unies, ajoutant que les Houthis avaient empêché nombre de convois humanitaires d’entrer dans le gouvernorat et entravé la visite de trois autres délégations onusiennes.

Le ministre a indiqué que le siège imposé par les milices à la plupart des entrées du gouvernorat depuis plus de trois ans exigeait de la communauté internationale d’assumer ses responsabilités humanitaires et morales vis-à-vis de Ta’izz et des régions soumises à leur contrôle, et faire pression sur les Houthis pour lever ce siège.

Le ministre a loué le rôle du Programme alimentaire mondial et ses efforts humanitaires dans les gouvernorats du Yémen, ainsi que sa stratégie de secours au Yémen pour 2019-2020, avec l’allocation d’un montant de 3300 milliards de dollars, exprimant l’estime du gouvernement yéménite pour tous les efforts humanitaires des organisations onusiennes et internationales visant à améliorer la situation dans le pays.

Quant au porte-parole militaire de la coalition arabe, le colonel Turki al-Maliki, il a déclaré dans une conférence de presse la nuit dernière à Riyad que les putschistes houthis avaient commis jusqu’alors quelque 138 violations de l’accord de cessez-le-feu auquel étaient parvenues les parties yéménites suite aux pourparlers de Suède.

"