Rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Comité des experts conseillers
Roland Jacquard - Richard Labévière - Atmane Tazaghart - Ian Hamel
ad a b
ad ad ad

Le piège de « Sarwah » : les Houthis reconnaissent leur défaite après être tombés dans le piège

jeudi 03/janvier/2019 - 11:28
La Reference
طباعة

Islam Mohammad

 

Les milices houthies putschistes soutenues par l’Iran ont reconnu leur défaite sur le front de Sarwah, un district du gouvernorat de Ma’rib au centre du Yémen. C’est ainsi que le dirigeant houthi Hazam Assem a reconnu la mort de 12 combattants du groupe, dont son frère, Mohammad Abdallah Farhan Assem, tués dans un raid aérien de la coalition arabe de soutien à la légitimité.

Notons que les milices putschistes ont subi des pertes considérables durant les jours derniers, suite à l’échec de leurs tentatives de pénétration sur le front de Sarwah à l’ouest de Ma’rib, les forces de l’armée yéménite les ayant contraintes à la retraite, après avoir subi des pertes en hommes et en matériel, selon le porte-parole de l’armée yéménite le général Abdo Majli.

Les Forces armées yéménites ont annoncé leur contrôle de 80% de la superficie de ce district.

Ce qui est arrivé est ainsi une défaite retentissante des milices putschistes qui tentent depuis les pourparlers de Suède de mobiliser des combattants des banlieues de Sanaa, d’Amran et de Dhimar, en préparation d’une attaque contre les régions de Sarwah et de Naham, de façon à réaliser un progrès, même minime, sur ces deux fronts, en l’exploitant ensuite au niveau médiatique.

Le général Fayçal Hassan, chef de la troisième région militaire, a affirmé que les morts et blessés des milices houthies dans le combat de Sarwah est le résultat de la falsification de la vérité entreprise par leurs chefs.

Il a ajouté dans un communiqué de presse sur le site de l’armée yéménite « september net » que les succès réalisés par l’armée sur le front de Sarwah était la meilleure réponse à ceux qui répandent des mensonges et fabriquent de fausses victoires médiatiques.

Notons que la défaite des milices à Sarwah avait été possible grâce au soutien de la coalition de soutien à la légitimité au Yémen dirigée par l’Arabie saoudite, dont les avions de combat ont assuré une couverture aérienne aux forces de l’armée nationale, ce qui a conduit à la défaite des putschistes.

"