Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

La ville côtière de Merka… un obstacle à la stabilité de la Somalie

jeudi 10/janvier/2019 - 01:27
La Reference
طباعة

Ayat Ezz

 

Le mouvement terroriste somalien des Chébabs impose pour le troisième jour consécutif un siège à la ville côtière de Merka, capitale de la région de Chabili, et qui est située sur l’Océan indien, au sud de Mogadiscio, et cela après l’échec des forces gouvernementales à empêcher l’attaque du mouvement.

Le membre du Sénat Ahmad Moallem Omar a affirmé que les membres du mouvement avaient barré toutes les voies menant à Merka, indiquant dans des déclarations à la presse que les chefs des Chébabs souhaitaient prendre le contrôle total de Merka dans le but de lancer des opérations dans tous les coins de Somalie.

Notons que Merka a été durant les six dernières années le théâtre d’affrontements entre les tribus de Bimal et de Habargidir, qui ont fait des milliers de morts et provoqué l’exode de nombreux habitants.

Mohammad Ezzeddine, spécialiste de l’Afrique, explique que la ville côtière de Merka est l’une des plus importantes villes de Somalie, étant donné sa proximité avec la capitale Mogadiscio, ce qui a incité le mouvement terroriste à lui imposer un blocus de façon à contrôler les entrées et sorties de la capitale. Notons aussi que les Chébabs ont obtenu d’importants financements de certains pays parrainant le terrorisme et qui ne souhaitent pas que la Somalie retrouve la stabilité.

Il a ajouté que Merka ne connaît pas la stabilité depuis six ans, à cause des conflits tribaux qui ont été exploités par les Chébabs pour réaliser leurs ambitions extrémistes.

Le chercheur a également indiqué que le mouvement terroriste des Chébabs pouvait mener des attaques contre la plupart des villes de Somalie à partir de Merka, du fait de sa position géographique privilégiée.
"