Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Jalil Qanbar Zahyi, le Baghdadi iranien, architecte des opérations des milices armées

mardi 15/janvier/2019 - 08:50
La Reference
طباعة

Ali Rajab

Les autorités iraniennes ont annoncé la liquidation d'un dirigeant terroriste, décrit comme étant le chef de l'organisation Daech en Iran.

Le brigadier Mohammad Marani, commandant des brigades Al-Qods relevant des gardiens de la révolution iraniens, a déclaré lors d'un entretien avec l'agence de presse Fars que « des accrochages ont eu lieu entre les forces iraniennes et le chef terroriste Jalil Qanbar Zahyi dans le sud-est de l’Iran ». Les forces iraniennes ont confisqué environ 2,7 tonnes d’explosifs qui devaient servir à attaquer l’un des postes frontières de la Garde révolutionnaire avec trois voitures, chacune contenant environ 800 kg d’explosifs.

En réalité, Jalil Qanbar Zahyi n'a pas été tué samedi, mais en juin 2017. Le gouverneur adjoint du Sistan et du Baloutchistan, chargé des affaires de sécurité, Ali Asghar Mirshkari, avait annoncé sa mort lors d'opérations menées par les Gardiens de la révolution iraniens sur les hauteurs de la région de Qasr dans la province du Sistan-Baloutchistan, au sud-est de l'Iran.

Les renseignements iraniens affirment que Jalil Qanbar Zahyi a crée plusieurs organisations armées dans la région sunnite du Balochistan. Il a participé avec Abdul Malik Rigi à la création du groupe Jundallah, ainsi le groupe Ansar Al-Furqan, après la fusion du groupe Al-Furqan. fondé en 1995, et dirigé par le mollah Salah Eddine, et l'organisation Al-Ansar» dirigée par Abu Hafs Al-Balochi, en 2013.

Il s'agissait de la première opération terroriste adoptée par le mouvement après sa fusion sous le nom de Ansar Al-Furqan en mai 2014. Elle a revendiqué l'attentat à la bombe contre un train de marchandises appartenant aux gardiens de la révolution à la ville sunnite de Zahedan. Cet attentat intervient en réponse au soutien de Téhéran au régime syrien.

Les activités les plus importantes de Ansar Al-Furqan étaient des assassinats et des attaques contre des bases ainsi que la liquidation des partisans de la République iranienne.

Selon les Gardiens de la révolution iraniens, parmi les opérations planifiées par Jalil Qanbar Zahyi, l'assassinat de plusieurs policiers et de membres des forces de sécurité intérieure en 1998, ainsi que d'autres crimes dans la province du Sistan-Baluchistan.

"