Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Abdelrahim Ali: « En Egypte on m’appelle le député du KO »

mercredi 20/février/2019 - 11:34
La Reference
طباعة

Le député Abdelrahim  Ali, membre de la Chambre des représentants, président du Centre des études du Moyen-Orient (CEMO) à Paris, et rédacteur en chef d'Al-Bawaba News, a déclaré mercredi lors d’un colloque organisé par le CEMO dans la capitale française sur le thème : « Les droits de l’homme entre l’Orient et l’Occident » avoir présenté sa candidature aux législatives égyptiennes en tant qu’indépendant, ajoutant qu'il était le premier député égyptien à obtenir 78% des suffrages en Egypte, d’où son surnom de « député du KO ». « J’ai réussi aux élections parlementaires dès le premier tour. J’ai obtenu ma carte du Parlement qui porte le numéro 1», a déclaré le député et président du CEMO.

Plusieurs intervenants participent à ce colloque, animé par M. Ahmed Youssef, superviseur général des éditions françaises d’Al-Bawaba news, dont le général Robert Bresse, ex-commandant des forces françaises en ex-Yougoslavie, ex-directeur du Musée de l’Armée (Invalides), et actuel président de la Fondation Napoléon, le romancier et journaliste au Figaro Gilbert Sinoué, l’un des journalistes qui ont accompagné le président français Emmanuel Macron, lors de sa dernière visite en Egypte, Roland Lombardi,  historien et consultant en géopolitique, Maya Khadra, chercheuse et journaliste au Figaro, le général Bertrand-Louis Pflimlin, directeur des « marchés publics » au groupe industriel français Geodis, Michel Naguib Sidhom, journaliste au Monde, et Layla Murr, journaliste à Euronews.

"