Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

La Libye… terreur frériste du “Déluge de dignité”

mardi 09/avril/2019 - 05:35
La Reference
طباعة

Duaa Imam

 

Parallèlement aux mouvements de l’armée nationale libyenne vers la capitale Tripoli dans le cadre de l’opération Déluge de dignité qui a commencé le 3 avril sous le commandement du maréchal Khalifa Haftar, pour viser les groupes terroristes, les dirigeants du groupe des Frères ont diffusé un communiqué refusant l’opération militaire à Tripoli, ce qui reflète la crainte des Frères d’un retour de la stabilité en Libye.

Ainsi, bien que la constitution tunisienne n’accorde la prérogative de publier des communiqués sur les problèmes internationaux qu’au président de la République, le mouvement An-Nahda, branche des Frères en Tunisie, a enfreint la loi et publié un communiqué attaquant l’armée nationale libyenne.

C’est ainsi que le mouvement frériste a violé le principe de neutralité adopté par l’Etat tunisien, et cela pour défendre les liens entre les Frères de Tunisie et les milices concentrées à l’ouest de la Libye, c’est pourquoi les membres du mouvement An-Nahda se sont lancés dans une attaque contre l’opération militaire dirigée par l’armée nationale libyenne.

Les Frères ont ainsi publié de fausses informations en prétendant qu’il s’agissait d’opérations d’arrestation d’éléments de l’armée libyenne, ce qui a été démenti par le commandement militaire de l’armée, qui a affirmé que les forces s’avançaient vers la capitale.

De son côté, le Frériste émirati réfugié en Turquie Hassan Ad-Doqqi a lancé une attaque contre l’armée libyenne, et avec lui la Frériste égyptienne Ayat Orabi qui a utilisé sa page Facebook pour inciter contre les armées égyptienne et libyenne.

"