Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

L’armée libyenne affronte 6 milices terroristes

jeudi 11/avril/2019 - 04:12
La Reference
Maher Ferghali
طباعة

Tandis que l’armée nationale libyenne contrôle de nombreuses zones nouvelles au sud-est de la capitale Tripoli, selon des journaux libyens qui ont confirmé le nettoyage de la zone de Khilla Al-Furjan située au sud-est de Tripoli en la débarrassant des milices terroristes qui s’y trouvaient, Doha tente de transférer les combattants de Daech d’Irak et de Syrie via la Turquie jusqu’à la capitale libyenne pour faire face aux opérations militaires visant à libérer Tripoli.

Al-Bawwaba (Al-Marga’) a appris que Sami As-Saadi le théoricien et ex-soutien du groupe islamique combattant en Libye, et fondateur du Parti politique Al-Omma Al-Wasat qui est arrivé en troisième position dans la région centrale de Tripoli aux dernières élections législatives de Libye, joue un rôle important dans la coordination qui a lieu pour faire entrer un groupe de milices à Tripoli pour soutenir les 6 brigades déjà entrées pour combattre l’armée libyenne.

L’armée libyenne affronte ainsi 6 formations terroristes dont KatibaThuwwar Tarabulus dirigée par Haytham at-Tajuri chargée de protéger le Conseil présidentiel, les milices des Forces de défense dirigées par Hachem Bakr, à côté de l’entrée de formations militaires la semaine dernière, comme Liwa al-Mahjoub et Liwa al-Halbous, venant de Misratapour se positionner dans la capitale.

A côté des forces de Misrata viennent les milices du Groupe combattant qui contrôlent l’aéroport militaire de Mitiga, « le seul aéroport qui fonctionne dans la capitale », sous le commandement de Abdel Hakim Belhaj appuyé par la Turquie et le Qatar.

Les milices de Khaled ach-Charifappelées Hars as-Sujun (Garde des prisons) arrivent en troisième place.C’est un chef du Groupe combattant et bien qu’il ne soit pas gradé, il occupait la fonction de vice-ministre de la Défense dans le gouvernement de Ali Zeidan de 2012 à 2014. 
On trouve aussi face à l’armée libyenne les milices de Ghourfa Thuwwar Libya, avec les milices d’An-Nawassi, les milices de Suqurath-Thauwa, les milices d’ach-ChahidYoussef al-Bourki dépendant du mufti des Frères As-Sadeq al-Gharyanirésidant au Qatar.

On trouve aussi dans la capitale nombre de milices criminelles qui contrôlent certains bâtiments du gouvernement dont : les milices Salah Badi qui ont participé à l’incendie de l’aéroport international de Tripoli, les milices de Ghaniwa, les milices des Thuwwar Hayy Boslim et les milices de Salah al-Marghani.

"