Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Les Houthis poursuivent leurs violations de l’accord… et l’armée yéménite tue 130 rebelles des milices

mardi 21/mai/2019 - 04:16
La Reference
طباعة

Les milices houthies cherchent à exploiter l’Accord de Stockholm signé en décembre dernier, en réalisant le plus de gains possibles sur le terrain, en recourant à la tergiversation et aux manœuvres, annonçant parfois leur retrait d’Al-Hudayda, et d’autres fois la fin de la guerre.

Le porte-parole de l’armée yéménite Abduh Majli a annoncé dans des déclarations à la presse le 17 mai dernier que les renseignements de l’armée avaient repéré des sites de stockage d’armes et d’assemblage des drones utilisés par les milices houthies dans leurs opérations terroristes, et cela, dans les gouvernorats de Saada et de Hajjah. Il a ajouté que les forces yéménites étaient prêtes à viser ces sites au moment opportun.

Les forces de l’armée ont également réussi à déjouer le 17 mai dernier une tentative d’infiltration d’éléments houthis à partir du gouvernorat d’al-Hudayda, tuant 6 de ces éléments avant leur fuite du gouvernorat.

L’armée a par ailleurs poursuivi sa progression dans le gouvernorat d’Ad-Dali’ au sud du Yémen, et a réussi à libérer les villages d’al-Abari, Jous al-Jamal, Habil as-Salama, Maazoub Amer et al-Abhour, et les forces de sécurité ont liquidé 80 éléments des milices putschistes soutenues par l’Iran, dont le chef des milices sur le front de Qaataba, Mohammad As-Sanhani.

Ces attaques de l’armée yéménite sont soutenues par l’aviation de la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite, qui a mené des raids aériens contre les camps des milices houthies dans les gouvernorats de Sanaa et de Amran au nord.

Elle a également mené des raids contre des objectifs militaires, et des dépôts d’armes et de munitions appartenant aux milices, dans les régions de Jabal Atan au sud-ouest de Sanaa et de Saawan, ayant conduit à la mort de 45 houthis.

De leur côté, les Houthis ont intensifié leurs attaques dans divers axes du sud-est du gouvernorat d’al-Hudayda, alors que les Nations unies ont annoncé le retrait des milices des ports de la ville, ce qui confirme leur manque de sérieux dans leur tentative de restaurer la paix et la sécurité au Yémen.

"