Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Après “l’Inde et le Pakistan”: pourquoi Daech annonce-t-elle la création de nouvelles branches?

mardi 21/mai/2019 - 04:19
La Reference
طباعة

Le 10 mai dernier, Daech l’organisation terroriste Daech a annoncé la création de ce qu’elle a appelé le « wilaya de l’Inde », suivie à peine une semaine plus tard par celle du « wilaya du Pakistan ».

Notons qu’à la fin du mois dernier, le chef de l’organisation Abou Bakr al-Baghdadi était apparu dans un vidéo pour annoncer qu’il continuait à diriger les derniers éléments de Daech et ses cellules, et que l’organisation était toujours vivante.

Il a affirmé que le combat contre les ennemis était une guerre d’usure en s’appuyant sur toutes les capacités humaines, militaires et logistiques.

Et il a annoncé qu’il acceptait les serments d’allégeance de groupes terroristes au centre de l’Afrique et au Khorassan, les appelant à soutenir les cellules daéchiennes dans ces régions.

Notons qu’après les défaites successives de Daech, et la mort de ses principaux chefs du « « Khorassan », Al-Baghdadi a restructuré les branches (« wilayas ») de l’organisation dans le cadre de l’administration des « wilayas lointains ».

Cela a débouché sur l’annonce de la création de deux nouvelles branches de l’organisation en Inde et au Pakistan.

Le but de Daech était d’alléger la pression sur les principaux fiefs de Syrie et d’Irak et de transférer le champ de bataille dans de nouvelles zones, comme l’a exprimé l’ex-porte-parole de l’organisation Abou Mohammad Al-Adnani, qui a supervisé les cellules extérieures de Daech pendant une période.

L’annonce par Daech de la formation de nouvelles branches éloignées révèle l’existence de milliers de Daéchiens planifiant une reprise du contrôle des anciens fiefs.

Aboul Hassan Al-Mouhaguer, porte-parole de l’organisation, a affirmé que Daech se préparait à une guerre longue par le biais de cellules et de brigades composées de milliers de combattants.

Selon le rapport trimestriel du ministère américain de la Défense, Daech continue d’être active en Syrie et en Irak, tandis que les efforts pour la combattre ont diminué suite à la prise de contrôle de son dernier fief à al-Baghouz, ce qui laisse prévoir un retour de l’organisation.

"