Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Après l’opération “Déluge de dignité”: des preuves de l’activité de Daech en Libye

jeudi 23/mai/2019 - 04:48
La Reference
طباعة

Daech a à nouveau mené une opération terroriste dans la région de Jafra dans le sud libyen.

Selon l’armée nationale libyenne, les forces ont pu poursuivre la cellule qui a mené l’attaque et tuer ou arrêter ses membres.

Cette opération terroriste, qui est la troisième depuis le lancement de l’opération Déluge de dignité par l’armée libyenne le 4 avril dernier, est considérée par des observateurs comme une tentative de l’organisation d’alléger la pression sur les milices à Tripoli, en exploitant le fait que l’armée soit occupée à l’ouest du pays.

Il semble ainsi que Daech ait placé la Libye en tête de ses priorités actuellement après sa dernière défaite à Baghouz en Syrie.

Cela est confirmé par le porte-parole de l’armée libyenne Ahmad Al-Mismari qui a accusé la Turquie de transporter les éléments de Daech et du Jabhat an-Nusra de Syrie et d’Irak vers la Libye, pour renforcer la position des milices.

Les islamistes et leurs sponsors régionaux que sont la Turquie et le Qatar font ainsi des tentatives désespérées pour empêcher l’entrée de l’armée libyenne à Tripoli, ce qui explique la fourniture par la Turquie samedi dernier d’armes lourdes à l’une des factions terroristes, violant ainsi l’embargo sur les armes vers la Libye.

La journaliste libyenne Fatima Ghandour a commenté cela en disant : « La situation devient plus compliquée pour l’armée, étant donné l’aide fournie aux extrémistes par des pays de la région ». Et d’ajouter : « Tripoli est le dernier bastion des terroristes en Libye. L’armée a réussi en effet à prendre le contrôle de l’est, du centre et du sud libyen soit 80% environ de la superficie du pays ».

"