Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Attaques surprises de Daech à Mossoul: un expert declare à al-Marga’: les Etats-Unis soutiennent ses derniers éléments en Irak

samedi 25/mai/2019 - 04:06
La Reference
طباعة

Un groupe d’éléments armés de Daech ont attaqué samedi matin 18 mai le centre Tell ar-Rumman du village d’al-Ibrahimiya dans la zone d’al-Kuwar à l’ouest de Mossoul dans le gouvernorat de Ninive, où ils ont incendié des maisons, et cela, quelques jours après avoir envahi le village et exécuté sept de ses habitants, selon un communiqué de la police de Mossoul.

D’autre part, durant les jours précédents, des éléments de Daech ont lancé une attaque armée contre le marché de Mossoul, et pillé les magasins, exploitant le fait que les forces de sécurité étaient occupées à sécuriser les frontières avec la Syrie.

Ces opérations font partie d’une série d’attaques désespérées menées par les éléments de Daech dans diverses régions d’Irak, et en particulier dans le gouvernorat de Diyala, durant lesquelles l’organisation a brûlé des récoltes appartenant à des habitants des villages de Mikhas, Dara et Mubarak.

Pour sa part, le vice-président du Centre arabe d’études politiques et stratégiques, Mukhtar Ghabachi, a affirmé qu’il était difficile pour Daech d’abandonner l’Irak qui est son lieu de naissance, et que l’Irak traversait actuellement des crises politiques, et que Daech prospérait en profitant des divisions et des problèmes. Et d’ajouter : « la seule solution pour liquider Daech en Irak est la stabilité de l’Irak ».

Et l’analyse politique a indiqué que Mossoul faisait partie des zones que l’organisation avait contrôlé ces dernières années, et qu’elle considérait comme l’une de ses provinces importantes, outre le fait qu’elle est riche en ressources naturelles et occupe une position géographique privilégiée. C’est pourquoi elle cherche à y revenir. Et de poursuivre : « Certains pays comme les Etats-Unis ne souhaitent pas la sortie de Daech de l’Irak, car ils contrôlent le gouvernement irakien sous prétexte de lutte contre le terrorisme. C’est pourquoi ils soutiennent ses derniers éléments en Irak et à Mossoul ».

"