Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Zaïd, pourquoi tuez-vous? Cherchez la réponse auprès de Todenhover

mercredi 04/juillet/2018 - 09:03
La Reference
طباعة

Islam Muhammad

 

Le livre « Zaïd, pourquoi yuez-vous ? » a soulevé des remous dans les milieux occidentaux, non seulement à cause de ses idées controversées, mais aussi parce que l’auteur du livre, Juergen Todenhöfer, un dirigeant du Parti démocrate-chrétien en Allemagne, a adopté ces idées et les a prises à son compte. Todenghfer s’est rendu en Irak pendant la guerre. Il a passé cinq jours dans ce pays, au cours desquels il a rencontré des éléments de la résistance irakienne, et a essayé de formuler un point de vue neutre pour expliquer le phénomène de la violence et du terrorisme, à travers la vie sur le terrain avec les combattants de la résistance irakienne.

 L’auteur relate l'histoire d'un jeune Irakien à qui il a donné le nom fictif de Zaïd. C’est un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années, qui, au vu des événements, est contraint de prendre les armes et de combattre les Américains en Irak. Ce jeune, passionné de football, rêvait de faire partie un jour d’un club de foot allemand.

 Selon le livre, dont la première édition traduite a été publiée en 2009 par Al-Dar Al-Masriya Al-Loubnaniya (Maison d’édition égypto-libanaise), ni Zaid, ni sa famille n’avaient de rapport avec la résistance irakienne, qui a commencé après l'invasion américaine de l’Irak en Mars 2003, même après la mort de son frère dans un bombardement américain.

 Mais un jour, les Américains ont pris d'assaut leur quartier, et imposé un couvre-feu. Zaid a vu son deuxième frère se faire tuer devant la maison par les Américains, sous les regards des membres de la famille qui pleuraient leur fils en le voyant perdre son sang jusqu'à la mort, à quelques mètres de la maison sans pouvoir l'aider. Zaïd a alors décidé de rejoindre les membres de la résistance. Il se consisidérait pourtant comme différent d'eux. L'auteur souligne que les agissements américains « n’ont laissé d’autres choix à Zaïd ».

 Todenhöfer relate des faits sanglants qui nous conduisent à un même constat : les attaques contre les civils par l'alliance militaire dirigée par Washington, et l'invasion des pays musulmans, a généré un état de colère et de vengeance, qui s’est vite transformé en flammes contre les intérêts occidentaux, dans un climat d'oppression et de persécution.

 Les théories de Todenhofer

 La deuxième partie du livre présente les théories de Todenhöfer qui dresse une comparaison entre les trois religions monothéistes : l'Islam, le christianisme et le judaïsme. Il se livre à une réflexion sur les textes religieux, et en arrive à rejeter l’islamophobie. Il revient sur l'histoire récente et conclut que les pays musulmans n’ont jamais agressé l’Occident au cours de la dernière période, mais que c’est le contraire qui s’est toujours produit, avec pour seule exception l'invasion turque de Chypre en 1974. Todenhöfer rend la civilisation occidentale responsable de la détérioration des relations avec le monde musulman.

 Il souligne que le terrorisme mondial est dû à l'arrogance américaine. En effet, les Américains ont disputé de nombreuses guerres qui ont fait beaucoup de victimes, que ce soit au Vietnam, en Afghanistan ou en Irak. Il présente des photos de ses voyages dans plusieurs pays qui ont souffert d’invasions coloniales occidentales, en soulignant que la population européenne « ne dispose pas de toute la vérité ».

Il note que d’innombrables attaques sont menées chaque jour en Irak par les forces de la coalition ou par la résistance irakienne, mais que seules les nouvelles des opérations terroristes parviennent au citoyen européen. Elles ne représentent pourtant, dit-il, qu'une partie de la scène sanglante en Irak.

"