Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Attaque d'envergure contre un camp de l’armée dans l'ouest du Niger

jeudi 11/juillet/2019 - 11:49
La Reference
طباعة
Le groupe État islamique dans le grand Sahara (EIGS) a revendiqué mercredi 3 juillet l'attaque du camp d'Inates qui a coûté la vie à dix-huit soldats nigériens lundi, a rapporté l'organisme américain de surveillance des mouvements extrémistes SITE. « Les soldats du califat ont attaqué la base militaire d'Inates il y a deux jours » selon un communiqué qui parle de dizaines de morts et de blessésau sein des troupes nigériennesLe 2 juillet dernier, le ministère de la Défense avait fait état d'un bilan de dix-huit soldats tués et de quatre disparus. Selon une source du ministère de l'Intérieur mercredi, les quatre disparus s'expliquent en fait par une mauvaise comptabilité des troupes présentes au moment de l'attaque. Selon le message de l'EIGS, deux kamikazes se sont fait exploser à l'intérieur de la base. Après, les combattants ont attaqué le périmètre, selon le texte qui parle d'une bataille de plusieurs heures. L'EIGS assure que ses combattants ont fait fuir les soldats, se sont emparés d'armes et sont retournés sains et saufs dans leurs positions. Cette première attaque d'une base de l'armée a commencé avec l'explosion de deux véhicules kamikazes à l'entrée du camp suivie des tirs des terroristes venus à motos. La riposte avec l'appui aériendes partenaires français et américains a permis de mettre l'ennemi en déroute hors de nos frontières, avait expliqué le ministère de la Défense mardi. C'est dans cette même zone que dix-huit combattants de l'EIGS ont été tués lors d'une opération conjointe des forces armées nigériennesfrançaises et américaines menée du 8 au 18 juin dans l'ouest du Niger. 
"