Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Un prédicateur sulfureux invité chez les Frères Musulmans de Mulhouse

vendredi 12/juillet/2019 - 01:10
La Reference
طباعة

« Le prédicateur Youssef Ibram, formé en Arabie saoudite et viré de la grande mosquée de Genève, a une nouvelle fois été convié à prêcher dans le sulfureux centre islamique » de Mulhouse informe Valeurs Actuelles du 9 juillet dernier.

 

Une vidéo, diffusée samedi 6 juillet sur le compte Youtube de l’association des musulmans d’Alsace (Amal), gestionnaire de cette grande mosquée, financée par le Qatar, indique que le prêche du vendredi 28 juin dernier a été prononcé par le fameux cheikh Youssef Ibram, bien connu de la mosquée et de ses fidèles. « Peupler ou concrétiser une mosquée se compose de deux niveaux. Le niveau physique, hamdoullah, vous l’avez réussi », explique-t-il dans son sermon, proclamé pour les deux tiers en arabe. La grande mosquée En Nour, inaugurée cette année, a par le passé invité d’autres prédicateurs des Frères Musulmans comme Safwat HejaziYoussef Al Qaradawi en personne avait adressé une vidéo de soutien pour réaliser ce monumental centre, une des plus grandes mosquées de France.

D’origine marocaine, Youssef Ibram a étudié durant six ans en Arabie saoudite. En Suisse, il fut imam de 1983 à 1993 à la grande mosquée wahhabite de Genève. L’imam officie ensuite à la mosquée zurichoise de la Rötelstrasse pour douze ans et intègre le Conseil Européen de la Fatwa des Frères Musulmans.  En 2004 il suscite la polémique dans un article de Coopération en refusant de condamner la lapidation. L’imam est contraint de quitter Zurich. Pas de problème: la mosquée wahhabite genevoise, lieu de ses premiers prêches, le recueille. Il devient même «premier imam» ! 

 

En décembre 2009, les minarets sont interdits en Suisse. Une journaliste de Protest-Info interviewe quelques personnalités, dont Youssef Ibram. Extrait :

 

Ibram: La loi islamique et sa partie charia concernent uniquement les pays musulmans. Mais même parmi ces pays, tous ne la pratiquent pas! Il n’y a que l’Arabie saoudite qui suit plus ou moins ce code. 

La journaliste : L’Arabie saoudite a-t-elle raison de l’appliquer?

Ibram : Oui (…) elle s’approche le plus possible du Coran et je défends le Coran. (…) C’est parce que la péninsule arabique n’a jamais été colonisée qu’elle est restée au plus proche de l’islam. 

Dans un reportage de la TV alémanique diffusé par Temps présent le 20 mai 2010, la journaliste Karin Bauer observe: «Youssef Ibram fustige la décadence occidentale», il affirme que dans notre société «les habits légers sont considérés comme une expression d’élévation». Et intime aux musulmanes: «Si vous ne baissez pas les yeux, vous allez devenir un disciple de Satan!».

"