Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Accord nucléaire : l'Europe tente de sauver l'Iran avec un mécanisme commercial spécial

samedi 13/juillet/2019 - 11:21
La Reference
طباعة

Dans un communiqué officiel, l'UE a annoncé que la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne disposaient d'un mécanisme commercial afin d'éviter à l’Iran les sanctions économiques imposées par les États-Unis. L'UE affirme dans un communiqué que l’Instex est actuellement opérationnel et disponible pour tous les États membres de l'UE. Le communiqué souligne que l'Iran a également mis en place une entité destinée à commercer avec l'Europe, ajoutant que d'autres pays de l'UE ont rejoint le mécanisme en tant qu’actionnaires.

Le communiqué de l'UE a été publié à l'issue de négociations à Vienne entre l'Iran et les pays attachés à l'accord nucléaire après le retrait des États-Unis notamment la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne.

Sanctions américaines

Depuis que les États-Unis aient rétabli leurs sanctions à l’égard de l’Iran, les pays de l'Union européenne manifestent la volonté de maintenir l'accord signé par l'ancien président américain Barack Obama et d'alléger les sanctions internationales contre l'Iran en échange de l'acceptation par Téhéran des restrictions sur son programme nucléaire visant à l'empêcher de développer des armes nucléaires.

Les pays européens ont tenté de maintenir l'accord malgré les sanctions américaines, mais ont échoué à plusieurs reprises et la plupart des grandes entreprises européennes ont annulé leurs plans d'investissement en Iran.

Les dernières données montrent que les exportations allemandes vers l'Iran ont chuté de 49% au cours des quatre premiers mois de l'année ce qui renforce la position de l'Iran sur le fait que les efforts européens ont très peu d'impact et ne méritent pas que Téhéran s'en tienne à l'accord.

L’Iran a menacé de prendre des mesures décisives concernant le programme nucléaire si les puissances signataires de l’accord n’intervenaient pas pour l’aider à surmonter les sanctions imposées par les États-Unis.

Selon des diplomates, le mécanisme européen ne peut s’appliquer qu’à des quantités limitées de marchandises et non pas aux grosses ventes de pétrole iranien.

Le commerce entre l'Allemagne et l'Iran s'est effondré sous les sanctions américaines, selon des données non officielles.

Le président français Emmanuel Macaron a déclaré jeudi qu'il tenterait de persuader son homologue américain Donald Trump de suspendre certaines sanctions contre l'Iran afin de permettre des négociations permettant de désamorcer la crise.

"