Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Erdogan continue à affaiblir l’armée… Argent contre exemption du service militaire

mercredi 24/juillet/2019 - 12:23
La Reference
طباعة

Erdogan ne s’est pas contenté d’arrêter des centaines de militaires en les accusant d’avoir participé au « putsch », d’appartenir au groupe « Fethullah Gulen » ou de comploter contre l’Etat, mais le Parlement turc vient d’approuver une nouvelle loi qui stipule la diminution de la durée du service militaire obligatoire, ce qui risque d’affaiblir l’armée.

C’est ainsi que sa durée devrait passer d’un an à 6 mois pour les soldats et officiers du rang, et être fixée à 12 mois pour les officiers de réserve. 335 députés sur 600 ont voté pour la loi, 17 ont voté contre, et le reste s’est abstenu.

La nouvelle loi permet aussi au citoyen de participer aux entraînements militaires pendant un mois, et de se faire exempter pour les cinq autres mois, moyennant le paiement de 31000 livres turques.

Cette nouvelle loi constitue une ruse du parti Justice et Développement pour affronter la crise économique et collecter de l’argent par tous les moyens possibles. Le Parti a de son côté déclaré que la décision visait à réduire les dépenses de l’armée, et à s’appuyer davantage sur les militaires professionnels, loin des jeunes qui ne maîtrisent pas rapidement le maniement des armes. Pourtant, il semble que la réalité contredise ces déclarations, car nombre de pays s’appuient sur le système du service militaire obligatoire, ce qui prouve qu’Erdogan vise à réaliser des buts non déclarés.

La décision intervient dans le cadre des mesures de répression contre l’armée, 2049 soldats ayant été arrêtés en 2018, dont

1122 pour les forces terrestres, 432 pour les forces navales et 795 pour les forces aériennes.

"