Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Les pétroliers dans le détroit d’Ormuz déclenchent une guerre de déclarations entre l’Iran et la Grande-Bretagne

vendredi 26/juillet/2019 - 02:47
La Reference
طباعة

La guerre de déclarations entre l’Iran et la Grande-Bretagne a pris un nouveau tournant après l’affirmation du ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif samedi dernier selon laquelle le pétrolier britannique arraisonné par l’Iran avait pénétré dans les eaux régionales du détroit d’Ormuz.

Zarif a informé son homologue britannique Jeremy Hunt que le navire devait être soumis à une procédure légale.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a convoqué le chargé d’affaires iranien à Londres, et a exprimé sa « profonde déception » suite à cet arraisonnement, dans un entretien téléphonique avec Zarif.

Hunt a affirmé que l’Iran avait choisi une « voie dangereuse », « illégale et menaçant la stabilité ».

De son côté, l’administration navale américaine a demandé aujourd’hui aux navires traversant le détroit d’Ormuz d’être prudents suite aux menaces iraniennes dans les eaux du Golfe.

Notons qu’un pétrolier algérien a été également arraisonné le même jour et conduit à un port iranien sans révéler la raison de l’arraisonnement.

Rappelons que la marine britannique avait arraisonné un pétrolier iranien, « Grace 1 » dans le détroit de Gibraltar le 4 juillet dernier, car il transportait du pétrole vers la Syrie.

La ministre britannique de la défense a pour sa part affirmé samedi que l’arraisonnement du pétrolier britannique était un « acte hostile ».

"