Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Après les avoir exploités pendant des années: Erdogan veut renvoyer les réfugiés syriens dans leur pays

dimanche 28/juillet/2019 - 12:29
La Reference
طباعة

Bien qu’Erdogan déclare toujours que les réfugiés syriens sont les bienvenus en Turquie, il semble que la réalité soit très différente.

En effet, un rapport du New York Times du 20 juillet 2019 indique que les Turcs considèrent que les Syriens sont la cause des crises socioéconomiques que traverse le pays, et en particulier du chômage qui touche 13% des jeunes.

Cette étude s’accorde avec celle réalisée par l’université Kadir Has d’Istanbul, qui indique que 67,7% des participants à un sondage d’opinion considèrent qu’il est nécessaire d’expulser les réfugiés syriens de Turquie.

D’autre part, Erdogan a annoncé que les réfugiés syriens paieraient une partie des frais de soins de santé qui leur sont fournis.

Notons que ce n’est pas seulement le régime turc qui critique la présence syrienne en Turquie, et que le parti du peuple républicain (opposition) a accusé les réfugiés syriens d’être responsables de la crise économique en demandant leur retour dans leur pays.

Il semble ainsi que les réfugiés soient devenus indésirables pour Erdogan après les avoir utilisés pendant des années pour obtenir des gains dans ses négociations avec les autres forces.

Citons en particulier l’accord historique signé par la Turquie et l’Union européenne le 18 mars 2016 pour limiter l’afflux de réfugiés syriens en Europe via la Turquie, en contrepartie de l’obtention par Ankara de milliards de dollars pour les entretenir.

Quant au journal Der Spiegel, il considère que le président turc a changé de politique vis-à-vis des réfugiés syriens du fait des pressions locales, et qu’il veut maintenant se débarrasser d’eux le plus vite possible.

"