Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Le Centre d’Etudes du Moyen-Orient à Paris lance la version turque du site Al-Marga’

mercredi 21/août/2019 - 12:33
La Reference
طباعة
Le Conseil d’administration du CEMO à Paris présidé par le Dr Abdelrahim Ali a décidé de lancer la version turque du site Al-Marga’ publié par le Centre en quatre langues : arabe, anglais, français et allemand.
Le Centre lancera sa nouvelle version le jeudi 22 août.
Le lancement de la version turque intervient dans le cadre du plan d’expansion du Centre et de sa volonté de s’adresser au monde dans toutes les langues vivantes.
Dans ce cadre, le Centre a publié un communiqué dans lequel il a précisé la mission du site qui vient apporter un plus par rapport aux sites d’information internationaux. Voici le texte :
Al-Marga’ en langue turque : pourquoi ?
Nous n’exagérons pas si nous affirmons que l’intérêt arabe pour les questions turques a beaucoup tardé, et cela pour plusieurs raisons. La première nous concerne en tant que Centres de recherches et plateformes médiatiques, et réside dans l’indifférence vis-à-vis de ce voisin, qui faisait partie du monde arabo-islamique et du Moyen-Orient, et la seconde concerne la Turquie elle-même, qui s’est repliée sur elle-même, après la seconde guerre mondiale, en se débarrassant de l’héritage du califat ottoman, et en commençant à fonder l’Etat national moderne sous la direction de son chef historique Kamal Ataturk.
Il se peut aussi que les souvenirs douloureux des peuples de la région liés à une histoire coloniale prenant des apparences religieuses et nationalistes en pratiquant les pires types de répression et de et d’oppression religieuse et ethnique constituent également l’une de ces causes.
Et après une longue absence, est apparue la version turque du courant de l’islam politique représentée par le Parti de la Justice et du Développement sous la direction d’Erdogan, ainsi que les prémisses d’un renouveau du rôle ottoman ancien, et les rêves du califat ont à nouveau hanté l’imagination des dirigeants turcs. C’est ainsi qu’Ankara a joué durant les deux dernières décennies un rôle qui dépasse son rôle en tant qu’Etat régional, et elle a commencé à se présenter comme une grande puissance, et au lieu de tirer profit de ses relations naturelles anciennes économiques et touristiques avec les pays de la région arabe en général, la Turquie est devenue une ennemie du fait des politiques du parti au pouvoir et d’Erdogan. Et ces politiques hostiles aux intérêts des peuples arabes ont nui à ces relations du fait de l’ingérence dans les affaires internes de nombre de pays de la région, et en sont arrivées au financement et à l’entraînement de groupes armés violents et à des plans de renversement des régimes en place, en entravant tous les efforts en faveur de la paix et de la stabilité dans la région. Outre l’adoption d’un discours politique qui a conduit la Turquie et son peuple au bord de l’effondrement économique et à l’isolement politique international, après que le pays eut été transformé en immense prison dans laquelle les vérités sont cachées et où la voix d’Erdogan, de son parti et de ses médias est devenue l’unique voix nous parvenant. C’est peut-être cela qui nous a poussés à lancer la nouvelle version du site Al-Marga’ en langue turque, pour tenter de briser le rideau de fer d’Erdogan, imposé à la Turquie et à son peuple, et révéler les souffrances réelles subies par les Turcs, politiquement, économiquement et culturellement, ainsi que les vérités des politiques du régime turc par le biais d’une plateforme parlant en turc et transmettant informations et rapports sur la situation turque à l’intérieur et à l’extérieur, en prenant clairement parti pour les intérêts et les espoirs des forces nationalistes turques.
Et il est de la plus haute importance ici d’expliquer notre position fixe en déclarant notre estime pour toutes les composantes du peuple turc, en tant que peuple frère, et notre respect absolu pour son histoire, sa civilisation et ses diverses cultures.
Et en tant que plateforme médiatique et de recherche, nous tenterons toujours de révéler la vérité dans tous ses détails, à travers des informations documentées et claires, et des analyses scientifiques basées sur des données réelles, pour permettre une conscience claire des réalités de la situation turque.
"