Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Abdelréhim Ali : « Les pauvres en France se tournent vers les associations extrémistes après que l'Etat ait renoncé à ses responsabilités ».

samedi 24/août/2019 - 01:37
La Reference
طباعة

« La raison principale de la représentation islamiste au sein des associations en france est que l'Etat a abandonné les citoyens français au profit de ces associations qui créent leurs propres mosquées et leurs petits projets », a déclaré le Dr Abdelréhim Ali, député, président du Centre des études du Moyen-Orient à Paris (CEMO) et rédacteur en chef d’Al-Bawaba news, lors du colloque organisé par le CEMO, en marge du sommet des sept pays les plus industrialisés, dans la station balnéaire de Biarritz, auquel participe le président Abdel-Fattah Al-Sissi pour la première fois.

Abdelréhim Ali a souligné que le citoyen français pauvre, abandonné par son pays, trouve que ces associations extrémistes l'aident à se marier et à trouver du travail. Elles lui fournissent des vêtements qu’il souhaite en échange d’une intégration au sein de ces associations et non pas au sein la société française. « Lorsque l'État renonce à sa responsabilité envers les individus, ces derniers ont recours à aux associations extrémistes », a-t-il affirmé.

Un groupe d’experts a pris part au colloque dont Myriam Benrad, spécialiste de la violence politique à l'Institut des études arabes et islamiques au ministère français de l'Enseignement supérieur, et conseillère à l'Agence de développement international, ainsi que l’écrivain Joachim Véliocas..

Le séminaire a été animé par M. Ahmed Youssef, directeur exécutif du CEMO.

"