Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

En Syrie, le régime d’Assad détruit plus d’églises que les groupes islamistes

vendredi 06/septembre/2019 - 02:13
La Reference
طباعة

Le régime de Damas veut se présenter comme le protecteur des chrétiens d’Orient. Or il serait responsable de la majorité des attaques perpétrées contre leurs lieux de culte en Syrie.

NOS SERVICDans sa lutte contre les insurgés et pour neutraliser toute réaction internationale face au bilan désastreux de son régime en matière de droits humains, le président syrien, Bachar El-Assad, a réussi à se présenter comme le protecteur des chrétiens d’Orient.

En France, Thierry Mariani, député européen du Rassemblement national (RN), et de nombreux élus de sa formation ont accompli fin août un nouveau voyage en Syrie, pour apporter leur soutien au régime baasiste, défenseur des minorités chrétiennes.

Mariani n’a pas hésité à s’afficher un verre de vin à la main à Saydnaya, une localité connue pour être un lieu de pèlerinage chrétien, mais aussi et surtout pour abriter une des prisons les plus infâmes du régime.

Or, un nouveau rapport rédigé par le Réseau syrien des droits de l’homme (SNHR), paru le 5 septembre, accuse le régime syrien d’être responsable de 61 % des attaques contre des lieux de culte chrétiens, révèle L’Orient-Le jour.

Un nombre nettement supérieur à toutes les profanations d’églises et de couvents attribuées aux divers groupes islamistes, établit le rapport, intitulé “Cibler les lieux de culte chrétiens en Syrie est une menace pour le patrimoine mondial”.

Il est vrai que Bachar El-Assad n’en est pas à son premier coup de maître. Après avoir sorti de prison des milliers de djihadistes en 2011, au début du “printemps syrien”, il s’est présenté au monde comme un barrage contre l’islamisme déferlant, gagnant ainsi la sympathie de nombreux Occidentaux, à droite comme à gauche.

Offre spéciale d‘été : 1€ pour 2 mois

 

            
"