Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Après la déclaration de Sayf al-Adl: l’avenir des relations entre Tahrir ach-Cham et la Turquie

dimanche 08/septembre/2019 - 12:49
La Reference
طباعة

Le journal américain Long War Journal a publié le 15 août dernier un rapport abordant une déclaration de Sayf al-Adl, le dirigeant d’Al-Qaïda, dans laquelle il a affirmé : « le plan d’intégration dont parlent les factions du nord de la Syrie ne réussira pas, et s’il réussit, les divergences actuelles ne seront pas résolues, car la Turquie désire liquider faction islamiste en Syrie ».

Le journal affirme que le dirigeant à al-Qaïda considère que la Turquie est derrière les divergences entre les factions à Edleb, pour réaliser ses intérêts dans la région.

La relation a commencé à se détériorer entre Tahrir ach-Cham et la Turquie à la fin 2018, lorsqu’Ankara changea de position et s’allia à la Russie et aux Etats-Unis pour mettre fin au combat à Edleb.

Selon le Long War Journal, la Turquie est obligée actuellement de traiter avec Tahrir ach-Cham qu’elle considère comme terroriste, car ce dernier réalise ses intérêts s’agissant du combat contre les Kurdes et la pression sur l’Etat syrien. Le journal indique que la Turquie considère ainsi l’organisation comme une carte qu’elle peut utiliser à tout moment contre les Kurdes, c’est pourquoi elle continue de la soutenir financièrement, surtout que son chef Abou Mohammad al-Joulani a applaudi toute opération turque contre les Kurdes dans la région de l’est de l’Euphrate.

Le journal indique cependant qu’il y a diverses raisons à l’effondrement de l’alliance entre la Turquie et Tahrir ach-Cham, dont la position de ce dernier refusant l’Accord d’Astana, ce qui pourrait pousser Ankara à se débarrasser de lui en lui coupant tout soutien financier et militaire

"