Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Le Front de Libération du Macina: le bras du terrorisme qatari au Mali

vendredi 13/septembre/2019 - 02:14
La Reference
طباعة

Le Front de Libération du Macina est l’instrument du Qatar pour soutenir al-Qaïda au Mali, par des tentatives de déstabilisation de la région. En effet, Doha a cherché durant ces dernières années à soutenir le Front, en menant des attaques contre les forces françaises stationnées au nord du Mali, considérées comme le second ennemi après les forces maliennes, surtout que nombre de combattants du Front s’étaient ralliés au mouvement terroriste « Ansar ad-Din » que les forces françaises ont réussi à chasser du nord du Mali.

Le soutien qatari au groupe Macina a lieu dans le cadre de ses efforts visant à fonder à nouveau « l’empire Foulani » du dix-neuvième siècle, en adoptant l’idéologie violente d’al-Qaïda, et en recrutant des éléments de l’ethnie foulanie au Sénégal, au Niger, en Mauritanie et au Mali.

La recrudescence de l’activité du Front de libération de Macina pourrait conduire à la détérioration de la situation sécuritaire et à l’aggravation des conflits ethniques, du fait de ses idées empruntées au djihadiste Amadou Koufa.

Or, après que la direction de l’état-major français eut annoncé en novembre 2018 la mort de 30 terroristes lors d’une opération militaire au centre du Mali, parmi lesquels Amadou Koufa, ce dernier est apparu sur une cassette vidéo s’adressant à des journalistes d’Al-Jazira, ce qui prouve la coopération étroite entre le régime qatari et « Libération du Macina » pour appliquer un agenda déjà préparé au Qatar.

"