Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Les avions russes font disparaître les F-35 du ciel des relations turco-américaines

vendredi 13/septembre/2019 - 02:19
La Reference
طباعة

Le débat continue sur le système russe S-400 et ses répercussions négatives sur les relations de la Turquie avec les Etats-Unis, surtout après que le Congrès américain a approuvé un projet de loi autorisant les Etats-Unis à imposer des sanctions économiques à la Turquie.

En effet, si la Turquie remplace les avions F-35 par des Soukhoï 35 ou 57, l’administration Trump peut se trouver obligée d’imposer des sanctions à la Turquie.

Notons que l’achat par la Turquie d’avions de combat russes de cinquième génération rend Ankara plus proche de la Russie que de l’Occident, ce qui augmente le fossé entre elle et l’OTAN.

Par ailleurs, l’économie turque traverse une crise sévère suite aux sanctions américaines, avec l’effondrement de la livre et la fuite des investissements étrangers hors de Turquie, ce qui pousse les responsables de politique étrangère à penser qu’Ankara devrait observer la neutralité s’agissant de la relation entre la Russie et les Etats-Unis, car davantage de rapprochement avec la Russie ne contribuera pas seulement à des tensions avec les Européens, mais donnera aussi à la Russie l’occasion d’exercer de l’influence sur la Turquie et de limiter son rôle dans les Balkans, la Mer Noire et la Syrie.

Quant au spécialiste de la Turquie Mohammad Hamed, il affirme que la Turquie a le désir de développer ses industries de défense, ce qui est bien vu par les milieux décisionnaires en Russie, mais pas en Occident, et laisse ainsi prévoir un rapprochement plus prononcé avec ce pays dans la période à venir.

Et de conclure que le projet d’un avion turc de fabrication locale est en cours de développement, et souffre de problèmes financiers et techniques, ce qui signifie qu’Ankara fait face à un vrai problème après son exclusion du projet d’avions de combat F-35.

"