Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Anniversaire du 11/9 : En chiffres, les pertes de la guerre renforcent la menace des talibans

dimanche 15/septembre/2019 - 01:12
La Reference
طباعة

L'anniversaire des attaques du 11 Septembre coïncide avec la complexité des négociations sur la paix en Afghanistan et la fin de la guerre américaine contre les Taliban, une guerre menée principalement pour répondre à la coopération du groupe avec Al-Qaïda dans la conduite de son attaque brutale aux États-Unis, qui a causé la mort et la blessure des milliers de personnes.

Après des années de lutte des États-Unis contre les mouvements extrémistes en Afghanistan, le gouvernement a mis fin à la guerre et a travaillé avec diligence avant que le président américain Donald Trump ne suspende les négociations il y a plusieurs jours, invoquant le chantage des Taliban sur l'Administration américaine et la poursuite de ses opérations d'assaut des troupes et des opérations.

Le mouvement extrémiste n’a pas manqué l’occasion d'attaquer le président des États-Unis et de lui rappeler que ses pourparlers avec Washington leur ont causé les pertes matérielles et humaines.

Chiffres et statistiques

Face aux menaces croissantes des deux côtés, en particulier les talibans, et aux pertes et aux chocs, les statistiques officielles sont une variable importante pour examiner la situation dans leur pays et le territoire afghan acquis grâce à la présence militaire américaine, qui a débuté en 2001 peu après le 11 septembre.

Pertes américaines

Les USA ont essuyé des partes, notamment humaines. Selon la dernière mise à jour des statistiques officielles publiées par le département américain de la Défense, leurs pertes sont calculées à hauteur de 2 219 morts dans la période allant du 7 octobre 2001 à décembre 2014. Tandis que le département n'a pas encore mis à jour les chiffres des dernières années.

Selon une autres source, le nombre de morts de troupes étrangères lors des guerres en Irak et en Afghanistan, était établi en mai 2003 par l'ingénieur en logiciel Michael White, indiquant que le nombre de victimes militaires américaines en Afghanistan s'était élevé à 2 437 en 2019, avec le plus grand nombre de morts de 2009 à 2013…

En ce qui concerne le nombre de blessés, la source a indiqué que le nombre de victimes des forces américaines avait atteint, en 2019, 20516, et que 2010 avait recensée le nombre le plus élevé, tandis qu'en 2001 et 2019, l'armée comptait le moins de victimes.

Alors que le Daily Mail britannique recensait en 2017 que le nombre de victimes de la CIA avait atteint 18 morts, ainsi que des blessés.

Le journal américain Washington Post a quant à lui souligné que le nombre de victimes américaines augmente non seulement par ciblage direct ou par opérations, mais aussi selon les engins explosifs improvisés qui ont été installés sur le bord de la route. Le bilan des morts en 2010 avait donc atteint 268 soldats américains et plus de 3 360 blessés, et qu’environ 14 661 engins explosifs avaient été installés la même année comme embuscade, en augmentation constante par rapport aux années précédentes. Ceci explique certaines des causes sous-jacentes du nombre élevé de victimes au cours de cette année.

Pertes matérielles

Aussi faut-il, dans un second temps, mentionner le coût matériel: le 1er août 2018, le site Web Big Think a souligné que le coût financier réel de la plus longue guerre menée par les États-Unis contre le terrorisme était d'environ 841 milliards de dollars et qu'il pouvait atteindre des milliards de dollars, selon les mesures adoptées par le ministère de la Défense et publiées par ledit site.

La guerre en Afghanistan ne coûtera probablement pas moins de 45 milliards de dollars aux contribuables au cours de cette année, dont environ 13 milliards pour les troupes américaines dans le pays, 5 milliards de dollars en subventions pour les forces afghanes et 780 millions de dollars en aide économique, a déclaré le Pentagone en 2018. Le pays a déversé 26,22 milliards de dollars comme soutien logistique.

Ray Neta Crawford, codirecteur du projet Costs of War à la Brown University, a déclaré que les dépenses consacrées à la guerre en Afghanistan de 2001 à 2018 s'élevaient à près de 2 000 milliards de dollars, sans compter les coûts futurs, pouvant aller jusqu'à 7 900 milliards de dollars, tels que les dépenses du Département des Anciens Combattants et les intérêts sur l’argent emprunté par les Américains pour financer cet effort militaire.

Les rapports de l’Institut Watson pour les affaires publiques et internationales de l'Université Brown ont également indiqué les coûts réels - estimés à environ trillions de dollars - et ont estimé que 4,8 trillions de dollars avaient été dépensés jusqu’en 2016

"