Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Le spectre d’une nouvelle crise des réfugiés en Syrie

lundi 16/septembre/2019 - 12:32
La Reference
طباعة

À l’approche de l’hiver et après des mois de bombardements, un afflux de réfugiés syriens est à craindre.

Alors que Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan et Hassan Rohani se rencontrent ce lundi à Ankara pour éviter un afflux de réfugiés syriens, plus que jamais, la diplomatie piétine. Jeudi à Genève, le «small group», qui rassemble les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne la Jordanie et l’Égypte, n’a pu se mettre d’accord sur une révision de la Constitution syrienne dans le cadre d’une transition du pouvoir à Damas. De son côté, l’ONU tente de fusionner les deux processus - celui initié par Moscou, Ankara et Téhéran et celui du «small group», tout en cherchant à y adjoindre la Chine. Mais la Russie s’y oppose.

Pour Moscou, la priorité reste à Idlib, cette ultime province syrienne, frontalière de la Turquie où sont rassemblés les derniers opposants à Bachar el-Assad. Mais ceux-ci sont dominés par les djihadistes, qui n’ont pas évacué une partie de cette région, comme la Turquie s’était engagée à les en convaincre l’an dernier à Sotchi.


"