Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Ibrahim Abou Nagui: un salafiste menace la sécurité en Allemagne

lundi 16/septembre/2019 - 12:43
La Reference
طباعة

Les services de renseignements allemands continuent de diffuser des avertissements contre le danger des organisations terroristes comme l’association al Din al-Haqq interdite en Allemagne depuis 2016, fondée par Ibrahim Abou Nagui.

Cela au moment où les autorités allemandes mènent une campagne contre les mosquées salafistes, après avoir découvert que ces dernières et les associations qui en dépendent menacent la sécurité et la stabilité du pays.

Ibrahim Abou Nagui est connu sous le nom de « Abou Dajana », c’est un Palestinien de 54 ans qui a obtenu la nationalité allemande en 1994, et a dissimulé son activité extrémiste sous des apparences de prosélytisme islamique dans les milieux de la société allemande.

Il a fondé l’association salafiste en 2005, dont le siège était à Cologne, et déclaré dans ses conférences diffusant l’idéologie salafiste que le moyen essentiel pour défendre la foi musulmane était le djihad.

Et en décembre 2017, les autorités allemandes interdisent définitivement l’association.

Puis Abou Dajana disparaît et le Tribunal de Cologne le condamne par contumace à 13 mois de prison avec sursis, pour avoir obtenu indûment 50000 euros du Bureau d’aides sociales. Certains affirment qu’il vit maintenant en Malaisie.

Quant à Mohammad Fawzi Haroun, directeur de la division spéciale de la police fédérale en Malaisie, il a déclaré après la disparition du dirigeant salafiste que la police malaise enquêtait pour savoir s’il était

arrivé dans le pays en provenance de l’Allemagne. Et Ahmad Farouq Moussa, directeur de l’organisation modérée du Jabha an-Nahda al-islamiya a indiqué que, bien qu’Abou Dajana n’était pas connu en Malaisie, le salafisme s’y répandait de façon particulière.

"