Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Commémoration du 11 septembre, Al-Qaïda sur les ruines de Daesh

mercredi 18/septembre/2019 - 12:20
La Reference
طباعة

L’observatoire des idées extrémistes qui dépend de Dar Al-Iftaa (maison de la fatwa) en Egypte affirme dans un rapport qu’après les attentats du 11 septembre aux etats-unis l’organisation Al-Qaïda a éprouvé des difficultés à revenir sur le devant de la scène et à recruter de nouveaux combattants. Sa stratégie à court terme a été de rester aussi cohérente que possible et d’attirer de nouveaux combattants. L’organisation est donc restée dépendante de son réseau de relations dans ses zones d’influence, comptant sur ses relais à l’étranger pour mener des opérations terroristes telles que celles de Madrid et de Londres en 2004 et 2005. L’organisation a également suivi une stratégie de « décentralisation » laissant les groupes qui lui sont affiliés opérer de manière individuelle, tout en maintenant l’idée de « réunir la communauté musulmane ». Le rapport de l’observatoire indique qu’Al-Qaida a changé de discours après 2011. L’organisation a abandonné son ancienne rhétorique arrogante optant pour un discours plus retenu en utilisant des termes qu’il n’utilisant pas auparavant comme le terme « Ouma ». Son discours ne cherche plus à imposer sa vision idéologiquecar. Al-Zawahri, le dirigeant de l'organisation, estime que les musulmans doivent d’abord « apprendre ce qui est juste » selon les croyances extrémistes de l'organisation. Le rapport ajoute que la montée en puissance de Daech fin 2013 a entraîné une rivalité entre les deux organisations. Depuis, Al-Qaïda concentre ses opérations sur « l'ennemi proche », tandis que daech concentre ses opérations sur « l'ennemi distant ». Al-Qaïda s'est éloignée de la scène pour se réorganiser. Le rapport note que, Al-Qaïda pourrait revenir sur les ruines de daech en essayant d’exploiter les lacunes de cette dernière.


"