Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Les Houthis poignardent le Yémen: le trafic d’organes et la transformation des hôpitaux en repaires terroristes

dimanche 22/septembre/2019 - 08:09
La Reference
طباعة

Après avoir transformé les écoles en aires d’activités sectaires en inculquant aux élèves les idées terroristes, les milices houthies se sont mises à exploiter les hôpitaux dans des buts militaires, tout en pratiquant le trafic d’organes, ce qui a conduit à la propagation de maladies parmi les Yéménites.

C’est ainsi que certains malades et employés des hôpitaux publics et privés du Yémen ont parlé le 18 septembre dernier sur le site « Ach-Charq al-Awsat » des violations dont ils sont victimes de la part des milices houthies. C’est ainsi que ces dernières pillent les revenus des hôpitaux, mais aussi s’emparent des appareils médicaux, ce qui conduit à la mort de dizaines de femmes durant la grossesse ou l’enfantement.

D’autre part, les milices ferment les hôpitaux privés, comme ce fut le cas le 28 août dernier, où elles ont fermé 8 hôpitaux privés, dans le but d’imposer des taxes exorbitantes à leurs propriétaires.

D’autre part, l’organisation yéménite de lutte contre le commerce des êtres humains a révélé en février dernier la façon dont les Houthis font le commerce des organes de leurs victimes. En effet, une expertise a montré que certains corps avaient été recousus après prélèvement d’organes.

D’autre part, le spécialiste du Yémen Mahmoud at-Taher a expliqué que les Houthis volaient les aides humanitaires et médicales pour les vendre aux Yéménites à des prix élevés, et qu’ils considéraient même les hôpitaux publics comme leur propriété pour en tirer profit au détriment de la santé des Yéménites.

"