Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

Deux poids deux mesures: le Conseil de sécurité permet au terroriste Hafez Saïd de disposer de ses biens sur demande pakistanaise

samedi 28/septembre/2019 - 12:04
La Reference
طباعة

Le Conseil de sécurité des nations unies a annoncé le 26 septembre qu’il permettait au terroriste Hafez Saïd d’accéder à ses comptes bancaires, pour couvrir ses dépenses et celles de sa famille, après qu’ils eurent été gelés du fait de ses liens avec les organisations terroristes, et en particulier al-Qaïda, et de son implication dans des attaques.

C’est le Pakistan qui a adressé cette demande, en la justifiant par des raisons humanitaires, et le fait que la femme de Saïd et ses fils avaient besoin de couvrir leurs dépenses.

Notons que l’administration de lutte antiterroriste de la police du Pendjab avait arrêté Saïd le 18 juillet 2019 dans la région de Lahore alors qu’il partait pour le Gujranwala au nord-est du pays. Il avait alors été mis en prison, après avoir été placé en résidence surveillée.

Son arrestation avait été accompagnée par les préparatifs de la visite du premier ministre pakistanais Imran Khan à Washington le 22 juillet 2019, durant laquelle les deux chefs d’Etat discutèrent du danger d’inscrire Islamabad sur la liste des pays parrainant le terrorisme.

Hafez Saïd est né en 1948 au Pakistan. Il a été accusé d’être impliqué dans une série d’attaques à Bombay en Inde le 26 novembre 2008, ayant visé de grands hôtels dans des endroits touristiques, ainsi que des gares, faisant 195 morts et des centaines de blessés, dont des Américains et des Européens.

"