Président et rédacteur en chef
Abdel Rahim Ali
Conseiller éditorial
Roland Jacquard
ad a b
ad ad ad

L’armée turque veut s’approprier un territoire syrien sous un prétexte humanitaire

samedi 05/octobre/2019 - 12:59
La Reference
Joachim Veliocas
طباعة
L'armée turque veut établir une « zone de sécurité » verrouillée par elle-même dans le nord de la Syrie dans les plus brefs délais, a déclaré mercredi le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, à la presse à Ankara.
"Nous suivons de près l'évolution de la situation à l'est de l'Euphrate et notre armée est prête à tous les égards", a déclaré Akar aux journalistes.
Selon Akar, la Turquie ne veut pas agir seule et maintenir l'esprit de l'alliance de l'OTAN.
«Notre demande est purement humanitaire, il y a une tragédie en Syrie. Nous voulons que les gens rentrent chez eux dans la paix et la sécurité. Cela peut arriver lorsque les terroristes seront éliminés », a déclaré Akar, se référant aux Unités de protection du peuple (YPG) dirigées par les Kurdes. D’ailleurs, une offensive contre les Kurdes vient d’être lancée au nord d’Alep depuis le 2 octobre avec des tirs d’artilleries pilonnant les localités de Tal Rifa’at, Mennagh, et Hirbal rapporte Al Masdar News.

Le ministre turc de la Défense évoque aussi le fait que son armée avait abattu deux drones près de la frontière avec son pays la semaine dernière.
"Les forces aériennes turques ont fermement défendu notre espace aérien", a-t-il déclaré, évoquant l'incident de la semaine dernière, ajoutant que "l'enquête sur la détermination de la nationalité de l'UAV est en cours". Fin septembre, des incursions d’avions de chasse turcs dans le ciel syrien ont été remarquées.
"